Rédaction 1/donde estudiar francés en Barcelona

Marc, DELF B2

Privilégiés

Au lycée, pendant le cours  d´histoire, je m´imaginais souvent les événements historiques extraordinaires qui étaient arrivés au cours de l´histoire.
 Je me figurais, comment devait être la vie à ces époques-là. Que c´était fascinant,  pensais-je.
 J´imaginais les hommes et les femmes qui vivaient les moments convulsés de l´histoire. Et, d´une certaine façon, j´étais jaloux de ceux qui vivaient la Révolution Française, le crack de 1929 ou la Guerre Civile ; Pourquoi le destin ne m´a fait vivre aucun épisode historique intéressant,  pensais-je?

Je me souviens que le manuel scolaire finissait avec un chapitre pénible et sans émotion. Il racontait la création et le  développement de l´Union Européenne. C´était un chapitre carrément ennuyeux en comparaison aux événements palpitants qui étaient arrivés antérieurement. Quel dommage,  pensais-je!
Il y avait plein de moments émouvants au cours de l´Histoire et je suis né dans celui où il ne se passe  rien.
En voilà des  moments bien médiocres  quand le plus important qui se passe c´est que des bureaucrates signent les traités à Maastricht et font des unions douanières. 

Maintenant, en revanche, c´est évident que nous sommes de nouveau plongés dans des temps d´action. Peut-être que nous sommes en train de vivre des temps difficiles mais nous ne pouvons pas nier que nous sommes en train de témoigner une transformation débridée de notre monde.
Nous y assistions en direct et en première personne: 11-S, L’Afganistan, L’Iraq, Le printemps Arabe,  La Syrie, la crise économique, la crise de la dette, la crise sociale, l’essor de la Chine,  la chute du prix du pétrole,  le terrorisme global,  les réseaux sociaux, la vie numérique,  la mondialisation galopante. 

Ce qui me rassure ,c´est de penser que n´importe quel petit garçon du futur, qui vivrait dans une époque de prospérité placide, lira comment le monde devenait fou au début du XXI siècle et sentira une certaine jalousie. 

Donc en ce sens,  grande surprise, nous sommes bien des privilégiés !